La pêche à la truite

La truite brune (équivalente à notre Truite Fario) est présente en densité importante dans la plupart des cours d’eau irlandais. Si les grosses truites ne sont pas rares, la majorité est de taille moyenne (22 à 25 cm) mais les poissons de 1 à 4 livres ne sont pas l’exception. La taille légale est de 30 cm presque partout mais il est opportun de se renseigner car il peut y avoir des réglementations particulières.

Aucun permis n’est demandé pour sa pêche mais dans certaines rivières une redevance
est demandée par l’association de pêche locale.

Plus la rivière est de taille importante, plus grande est la densité de grosses truites (2 livres et plus).

Peu présente dans nos lacs du Comté de Clare, elle abonde cependant dans les rivières où sa pêche est un véritable
sport dans un cadre enchanteur. Toutefois « une belle pêche » (30 à 50 truites dans la journée) se mérite. Ce serait mentir de dire que tous les jours sont fastueux car comme tous les poissons, la truite a ses « humeurs » et, à des périodes d’avidité sans limite, succèdent parfois des heures ou des jours de « gueules cousues ».
A vous de les faire changer d’avis.

Techniques employées

Pêche au Toc

(ver de terre ou teigne)

Nous avons sur place des vers de terre à volonté
dans le composteur. En revanche, vous ne trouverez pas de teignes à vendre en Irlande donc il est préférable d’en apporter.
La teigne se révèle parfois très efficace alors que
le ver n’e l’est plus car elle imite les larves recherchées par les truites.

Pêche au Toc

(ver de terre ou teigne)

Nous avons sur place des vers de terre à volonté dans le composteur. En revanche, vous ne trouverez pas de teignes à vendre en Irlande donc il est préférable d’en apporter.
La teigne se révèle parfois très efficace alors que le ver n’e l’est plus
car elle imite les larves recherchées par les truites.

Pêche à la mouche

Presque la seule technique employée par les irlandais, ce noble art est payant et procure de beaux poissons. Ce mode de pêche nécessite cependant des rivières suffisamment dégagées ce qui est loin d’être le cas partout. Nous avons cependant de très beaux parcours où certains pêcheurs ont réalisé des tableaux de 100 truites dans la journée (toutes relâchées). Dans les rivières plus encombrées ou en début de saison, la pêche en nymphe se révèle souvent la technique à privilégier.

Pêche à la mouche

Presque la seule technique employée par les irlandais, ce noble art est payant et procure de beaux poissons. Ce mode de pêche nécessite cependant des rivières suffisamment dégagées ce qui est loin d’être le cas partout. Nous avons cependant de très beaux parcours où certains pêcheurs ont réalisé des tableaux de 100 truites dans la journée (toutes relâchées). Dans les rivières plus encombrées ou en début de saison, la pêche en nymphe se révèle souvent la technique à privilégier.

Pêche au vairon

Comme la pêche au Toc, elle se pratique en période de fortes eaux ou dans des rivières à débit important. Plus payant en belles truites que la pêche au ver, sa principale difficulté réside dans l’approvisionnement en vairons qui ne sont pas présents partout. Il vous est conseillé d’en apporter sous vide ou en bocal de conserve. De petits gardons ou de petits leurres souples peuvent aussi faire l’affaire sur des montures à plomb godille.

Pêche au vairon

Comme la pêche au Toc, elle se pratique en période de fortes eaux ou dans des rivières à débit important. Plus payant en belles truites que la pêche au ver, sa principale difficulté réside dans l’approvisionnement en vairons qui ne sont pas présents partout. Il vous est conseillé d’en apporter sous vide ou en bocal de conserve. De petits gardons ou de petits leurres souples peuvent aussi faire l’affaire sur des montures à plomb godille.

La pêche au lancer
ultra léger

 Passe-partout, sportive et terriblement efficace, c’est la grande spécialité de Christophe qui décore lui même ses cuillères. Nécessitant adresse et précision, ce mode de pêche permet d’explorer toutes les rivières peu profondes et se pratique au wading. Les waders sont indispensables pour toutes les techniques de pêche à la truite et « doivent être apportés par les pêcheurs » (sans oublier de quoi les réparer).

La pêche au lancer
ultra léger

 Passe-partout, sportive et terriblement efficace, c’est la grande spécialité de Christophe qui décore lui même ses cuillères. Nécessitant adresse et précision, ce mode de pêche permet d’explorer toutes les rivières peu profondes et se pratique au wading. Les waders sont indispensables pour toutes les techniques de pêche à la truite et « doivent être apportés par les pêcheurs » (sans oublier de quoi les réparer).

La matériel à emporter

Cannes et moulinets

Selon ce que vous aimez pratiquer, canne à ver, canne à vairon manié, canne à mouche ou canne à lancer ultra-léger. Canne à ver : 3 à 4 m télérèglable avec moulinet garni de nylon 18%
Canne à vairon: 2,8 à 3m, puissance 5 à 15gr avec moulinet garni nylon 20%
Canne à mouche : 8 à 9 pieds, soie de 4 à 5
Canne à lancer ultra-léger : 1,8 à 2m, puissance 2 à 7gr, moulinet type 1000 à 2000 garni de nylon 16%

Nous louons sur place les cannes à ver et les lancers ultra-légers avec leurs moulinets garnis (12 euros par jour). Les autres types de cannes ne se louent pas ni les waders qui sont donc apportés par les pêcheurs.

Cannes et moulinets

Selon ce que vous aimez pratiquer, canne à ver, canne à vairon manié, canne à mouche ou canne à lancer ultra-léger. Canne à ver : 3 à 4 m télérèglable avec moulinet garni de nylon 18%
Canne à vairon: 2,8 à 3m, puissance 5 à 15gr avec moulinet garni nylon 20%
Canne à mouche : 8 à 9 pieds, soie de 4 à 5
Canne à lancer ultra-léger : 1,8 à 2m, puissance 2 à 7gr, moulinet type 1000 à 2000 garni de nylon 16%

Nous louons sur place les cannes à ver et les lancers ultra-légers avec leurs moulinets garnis (12 euros par jour). Les autres types de cannes ne se louent pas ni les waders qui sont donc apportés par les pêcheurs.

 Après nous avoir réservé votre séjour, n’hésitez pas à nous demander conseil sur les leurres et l’équipement que vous souhaitez emporter.
Vous ne serez jamais aussi bien renseignés que par le guide qui vous emmènera lui-même sur ses coins de prédilection. Bon nombre de vendeurs d’articles
de pêche n’ont jamais pratiqué la pêche en Irlande et voudront vous faire acheter bien des leurres inutiles sans penser aux autres techniques que nous pratiquons couramment et souvent payantes.

Législation

Pêche au brochet

ouverte tout l’année

Aucun permis

n’est nécessaire

No-kill

de rigueur

Respect de la nature, des clôtures et barrières

sont le minimum que l’on puisse exiger du pêcheur responsable

Les meilleures saisons :

avril à juin puis septembre à novembre

Respect de la nature, des clôtures et barrières

sont le minimum que l’on puisse exiger du pêcheur responsable

Les meilleures saisons :

avril à juin puis septembre à novembre