A propos de la taille des brochets en Irlande

Tous les pêcheurs qui ne sont encore jamais venus pêcher en Irlande s’imaginent que les brochets y sont à la fois nombreux et énormes. C’est en tous les cas ce que toutes les brochures touristiques veulent laisser croire pour maintenir ou développer le tourisme halieutique en Irlande. Je n’écris pas cet article pour infirmer cette hypothèse mais plutôt pour remettre un peu d’ordre dans ces affirmations.

A l’évidence, les brochets sont nombreux, beaucoup plus nombreux qu’en France c’est sûr, et on en trouve partout ou presque dès lors que le biotope s’y prête tels les lacs et les rivières de plaine au courant pas trop fort. Pendant une journée de frénésie alimentaire, il n’est pas rare de prendre une vingtaine de brochets par bateau si le pêcheur sait pêcher. Il y a aussi des jours où le meilleur pêcheur ne prendra pas grand chose quoi qu’il y fasse mais la densité n’est pas en cause car il y a malgré tout beaucoup de brochets dans l’eau.

Et la taille alors? Les brochets irlandais sont un plus gros qu’ailleurs mais sans exagération. La proportion de moyens et gros est sans doute supérieure à la France car il est ici interdit par la loi de conserver un brochet de plus de 50 centimètres pour protéger les reproducteurs. C’est une bonne chose qui permet que pratiquement tous les poissons soient remis à l’eau car quel est l’intérêt de garder un brocheton plein d’arêtes. Mise en place en 2006, cette loi à vu la taille moyenne augmenter sensiblement mais pas aussi vite qu’on pouvait l’espérer. Bon nombre de prises, la plupart pour être honnête, mesurent de 50 à 70 cm  (2 à 6 lbs) surtout si l’on se contente de pêcher près des bordures. Plus on pêche près du bord, plus la taille moyenne diminue. Il faut savoir aussi que le brochet irlandais reste presque tout le temps dans les roselières tant qu’il n’a pas atteint la taille de 40 cm et qu’il se nourrit à 80% de larves et invertébrés jusqu’à ce stade. Son instinct lui dicte de rester à l’abri pour ne pas se faire manger par ses congénères plus gros qui, eux, ne peuvent pas se mouvoir suffisamment dans ces endroits trop aux tiges trop serrées et préfèrent des zones moins denses en végétation verticale. Ceci ne veut pas dire qu’il n’y a pas de gros brochets près des roselières mais seulement que ce n’est pas leur habitat de prédilection.

J’ai procédé à une étude sur nos 3500 dernières prises qui m’amène à constater que les poissons de 1 mètre et plus ne représentent pas plus de 1,5% du total des prises. Bien entendu, je ne recherche pas que le gros brochet mais cette proportion semble juste car elle se vérifie peu ou prou tous les ans. Les plus de 90 cm représentent 3 à 4% des prises. Globalement, 1 brochet sur 20 fera 10 lbs ou plus.

Le pêcheur qui ne recherchera que le gros brochet en utilisant uniquement de gros leurres ou poissons morts pourra me contredire mais cela revient à pêcher avec un filet à grosses mailles pour ne retenir que les plus belles pièces et ne représente donc pas la réalité dans l’eau. Evidemment encore, si la proportion de gros n’est pas si importante en pourcentage, la quantité en valeur absolue est supérieure à la France eu égard au nombre plus important de poissons.

Et finalement n’est-ce pas ce qui nous intéresse et nous motive à pêcher dans ces merveilleuses eaux irlandaises?

Comments are closed.